Vie de maman

Diversification : la corvée des légumes !

6 mois déjà… On a beau nous le dire sans arrêt… C’est vrai que ça passe vite !

Il y a quelques semaines nous avons entamé une nouvelle étape pour Poupidoux (et pour nous aussi)… Elle qui prenait tant plaisir à nous regarder manger, allait découvrir à son tour de nouvelles saveurs (parce que le lait, c’est bien mais c’est chiant ! Il faut dire que Poupidoux met généralement plus d’une heure à boire chaque biberon).

La pédiatre nous avait enfin donné le feu vert pour commencer la diversification le midi (50 à 200g. Un aliment à la fois et au moins 3 jours de suite, le temps pour elle de s’habituer) et au goûter (20g de compote). Notre Bébédoux rentrait dans la cour des grands gourmands (que sont son papa et sa maman).
Ce que nous croyions être le début d’une grande aventure s’est transformé en film d’angoisse (pour les parents stressés que nous sommes) !

  • L’INTRODUCTION DE LA CUILLÈRE
    À la naissance de Poupidoux, une amie m’a offert un petit service étoilé et sa cuillère en caoutchouc tout mou. Nous l’avons donc baptisé !
    diversification_3
    Au départ, elle a ouvert grand la bouche mon Bébédoux… Mais dès l’introduction – allez savoir si c’est le matériau ou le goût de l’aliment –, elle a fait une tête bizarre.
    diversification_1
    Comme on ne voulait pas qu’elle associe la cuillère à un moment qu’elle n’appréciait apparemment pas, on a alterné chaque jour avec une autre cuillère, d’une autre couleur, Bébisol : une cuillère souple thermosensible qui vire au blanc lorsque la température est trop chaude (>37°C).
    diversification_4
  • LES LÉGUMES
    1er, 2e et 3e jour :
    Le 1er jour, nous trépignions d’impatience !
    On a commencé par la carotte. Papadoux avait acheté de belles carottes fraiches et bio qu’il a mixées dans un pseudo-babycook. De mon côté, j’avais préparé Poupidoux. Comme nous n’avons pas encore de siège bébé, j’ai utilisé le Baby Snug de Mamas & Papas que j’avais mis sur la table du salon (surtout, à ne pas reproduite chez vous !).
    Première cuillère : le dégoût sur son petit visage ! Ma pauvre puce en avait même des relents. On a continué avec une deuxième cuillère et idem. J’ai même tenté le coup en mettant de la carotte sur le bout de l’une de ses sucettes en m’imaginant que ce serait plus facile pour elle. Elle n’a pas eu de relent mais le goût semblait vraiment lui déplaire.
    diversification_2Très inquiets, nous avons interrogé nos amis-parents pour savoir comment la diversification s’était passée pour eux. Aucun discours alarmiste (les bébés sont toujours étonnés) mais aucun d’eux n’avait vécu notre situation non plus.
    Il nous a été recommandé d’essayer les petits pots et de varier les marques pour déceler, peut-être, une préférence de la part de notre Bébédoux.
    4e et 5e jour :
    Dépités et résignés (nous qui voulions – avec nos grands principes d’avant-être parents – de cuisiner frais et bio…sauf que ça, c’était avant !), nous avons testé les petits pots pour les 4-6 mois ; ceux dans lesquels (parfois même les bios !) on peut trouver au hasard du sucre, de la pomme de terre (la pédiatre nous avait dit de ne pas commencer la pomme de terre avant un mois) ou autres additifs.
    Nous avons donc testé les petits pois avec Nestlé P’tit Pot (ingrédients : petits pois 60%, eau de cuisson). Pratiques, ces mini-portions de 80g sont idéales pour les premières cuillères de bébé (texture lisse, sans petits bouts) et évitent trop de gâchis.
    Je n’étais pas là au moment du test mais aux dires de Papadoux : un petit relent (à cause du nouveau goût, peut-être ?) mais une cuillère de plus de gagné !
    diversification_nestle_petit_pot
    6e, 7e et 8e jour
    Petits pois épuisés, place au Potiron avec Mon premier petit pot de Blédina (ingrédients : potiron 48%, eau de cuisson, pomme de terre 20%). Finalement, les Petits Pois ont eu plus de succès…
    Les jours suivants, nous avons continué à alterner les légumes (avec une préférence pour les petits pots Nestlé : pratiques pour leur petite contenance, simples pour la non présence de Pomme de Terre pour certains et rassurants par une texture plus lisse que Blédina) en ajoutant les haricots verts. Chaque jour, c’est moins pire…mais notre Poupidoux n’est, pour le moment, pas du tout glouton (on ne peut pas vraiment lui en vouloir… Pour avoir goûté chaque légume et chaque marque, c’est vraiment pas bon !).
    diversifications_legumes_bledina_nestle
  • LES FRUITS
    Nous avons introduit les compotes le 5e jour de la diversification.
    Au menu, selon les jours :
    – Compote de poires de la marque bio HIPP (ingrédients : Poires 100%, antioxygène : acide ascorbique) ou Les Minis Poires de Nestlé (ingrédients : Poires 99,97%, Vitamine C)
    – Mon 1er petit pot de Pommes de Blédina
    – Mon premier pot de Banane de Blédina (ingrédients : Banane 99%, jus de citron concentré, vitamine C)
    Pommes-Abricots de la marque bio HIPP (ingrédients : Pommes 86%, abricots 14%, correcteur d’acidité : carbonate de calcium, antioxygène : acide ascorbique)
    diversification_fruits_hipp_nestle_bledinaLe sucré n’a pas pris le dessus (contrairement à tout ce qu’on a pu nous dire ou lire). À chaque bouchée (quelque soit le fruit), nous avions l’impression de donner du citron à notre Bébédoux. Que de grimaces !
    diversification_compote_Premier_jour
  • LE LAIT
    Une petite note positive dans tout ça… Au lieu de mettre 1h30 à boire son biberon du midi et du goûter, notre Poupidoux a généreusement réduit le temps de consommation. Nous sommes passés à 1h.
    Nous avons dit adieu au lait 1er âge et sommes passés au lait de suite. Fidèles, nous continuons avec le lait infantile Picot Bio que notre Poupidoux a vite adopté dès l’allaitement mixte. La boîte est très pratique et hygiénique grâce à un système de mesurette clipsable sur le couvercle.
    lait_infantile_bio_picot

Nous devons revoir la pédiatre dans quelques jours et j’ai des millions de questions à lui poser ! À suivre…

De votre côté, comment s’est passée la diversification ? Rêve ou cauchemar ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 réflexions au sujet de « Diversification : la corvée des légumes ! »

  1. pour la première le rêve…elle mangeait tout ce qu’on lui présentais, n’a jamais rechigné pour rien (sauf les artichauts…mais c’est spécial), a toujours tout fini..Et aujourd’hui on est obligé de la freiner tellement elle mange !!
    Pour la 2ème beaucoup plus compliqué. Des Hauts le coeur à chaque cuillèrée, pour tout ce que j’essayais, les petits pots, les pots de la maison, les yaourts…les compotes passaient à peu près ! J’étais desemparé, je pensais que ça allait se passer « finger in the nose »! Nous avons été patient, lui proposant chaque jour un peu de purée…Et puis maintenant elle manque quasi tout ce que je lui présente (bientot 1 an) (sauf quand il y a de la carotte…)..Par contre impossible de lui faire manger un pot du commerce, elle n’en veut pas. Je fais régulièrement des essais, qui sont de gros échecs! Ca m’arrangerait quand même parfois !!

    J'aime

  2. La petite viking fait comme ta fille, mais pas pour tout! Les fuits, elle adore.. Si il y avait 5 compotes pour le goûter, je crois qu’elle les mangerait toutes…
    Elle aime la carotte, le potiron, les petits poids et depuis peu les poireaux. Mais à chaque introduction de nouvel aliment, elle fait comme ta fille: elle n’en veut pas et elle en a même des relants (elle a même vomis la première fois qu’elle a mangé des poireaux!)
    Du coup on ne se prend pas la tête. Si elle en veut tant mieux, sinon tant pis on passe au bib mais on lui repropose toujours, on ne se dit jamais « elle n’aime pas, on ne lui en donnera plus ».
    Et ça à l’air payant! Après lui avoir proposé pour la huitième fois les poireaux dont elle refusait d’avaler ne serait-ce qu’un tout petit bout de cuiller, elle a apprécié et a mangé le petit pot en entier 🙂

    J'aime

  3. On s’attendait aussi à ce qu’elle aime plus le sucré… Que nenni ! Poupidoux est (malheureusement) aussi difficile que sa maman !
    Comme toi, lorsqu’on voit que ça ne passe pas, on essaie un autre légume ou un autre fruit.

    J'aime

  4. Ici L. à 6 mois, on a commencé il y a deux semaines les légumes et depuis une semaine les fruits. Les fruits c’est « finger in the nose », elle en mange 8 cuillères facile.
    Par contre les légumes c’est un peu plus galère, on atteint 3 cuillères en insistant un peu mais c’est tout.
    J’ai pas encore testé les petits pots du marché, pour l’instant c’est que du fait maison (Mais j’ai une p’tite quantité qui traine dans mon placard pour essayer). On verra bien !
    Je pense qu’il faut y aller à son rythme, ne pas se fixer de quantité minimum à lui faire manger parce que sinon après c’est le stress garanti pour les parents !

    Bon courage à toi ^^

    J'aime

Laisser un mot tout doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s